~ { Autopsied } ~

You • Couldn't • Ever • Fall • Lower


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I love Chocolate ... and Blood . [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: I love Chocolate ... and Blood . [libre]   Sam 7 Juin - 14:39


La nuit commençait à tomber, il était là, surplombant le malheureux qui lui avait fait affront. Il souriait, d’un sourire dépourvue de toute tendresse en regardant l’homme en sang ramper à ces pieds . Il en avait perdu beaucoup du sang, le malheureux , il allait bientôt mourir, mais il continuait de s’accrocher à ce que l’on appelait la vie.
Il avait le visage découpé par de profondes écorchures au niveau des joues, on n’apercevait plus son oeil droit qui lui avait été retiré brusquement quelques minutes auparavant, de sa bouche sortait des jet de sang à intervalles régulières tandis que se trouvait au niveau du nombril un trou béant ouvert sur les entrailles du malheureux . Il allait bientôt mourir seul, au fond de cette impasse sombre, on ne retrouverait jamais son corps, dévoré par un loups garou qui passerait dans le coin. Pauvre malheureux, si il avait su, sans doute n’aurait-il pas osé commettre cet affront, sans doute n’aurait il jamais croisé cet homme au regard d’azur, sans doute serait il toujours en pleine forme, arnaquant les passants avec des produits sois disant miraculeux . Mais il n’avait pas su, il avait dépassé ce stade, allant jusqu'à voler le proxénète .
Pauvre Malheureux qui allait Mourir dans d’atroces souffrances . Qui sait ce que la vie lui aurait réservée si elle n’avait pas mis le blondinet sur sa route ? Personne, personne ne le savait, et bientôt le malheureux allait mourir … Pas tout de suite … mais dans pas longtemps .

L’homme criait, hurlait à la mort, comme un chien, Lawrence le regardait en souriant tandis que l’un de ces hommes entrepris de couper l’un des membres du malheureux, il hésitait … lequel ? L’homme allait sans doute bientôt mourir d’une hémorragie, cela était un miracle qu’il ai encore la force de respirer. Alors que pouvait on lui enlever ? Il opta pour le pied gauche, Il fit un signe à l’un des hommes qui obéit …

Un cris déchira une foi de plus le silence de Tokyo II puis ce fut le silence …Un silence de mort … Lawrence se mit à la hauteur du malheureux et lui ferma l’œil gauche …


« Amen »

Il se releva alors et admira le spectacle et un sourire pire que le précédent fendit son visage, ses yeux azuréen ne quittaient pas la charogne des yeux . Il sortit une liasse de billet de la poche de son jean et la tendit à l’homme qui était avec lui, celui à qui il devait un si bon travail . Un travail d’artiste. L’homme les compta et s’en alla sans rien dire .
Lawrence lui, resta avec le malheureux, une main agrippée à la croix qui ornait son cou. A le voir ainsi, on aurait pu croire qu’il priait, qu’il se recueillait sur la tombe d’un bon ami avec qui il avait fait les 400 coups dans son enfance . Non, il ne priait pas, il ne se recueillait pas, il riait . Intérieurement il se sentait euphorique, la vue de ce corps lui plaisait . Il éprouvait une sensation vraiment agréable . Les plaisirs de la chair et tous les autres n’était rien à coté du plaisir qu’il ressentait . Il fouilla quelques instant dans sa poche et en sortit une tablette de chocolat dans laquelle il croqua avec fougue se délectant de la saveur aphrodisiaque du cacao .

Le jeune homme semblait être fier de son travail, fier de ce cadavre, fier de sa vie . Il abordait un air des plus hautain, il se tenait droit tel un grand homme d’affaire et il se reflétait dans une flaque de sang, un chapeau noir était posé sur sa chevelure blonde, son cou était orné d’une croix d’argent, son buste était recouvert d’une chemise noir et ses jambes d’un jean de la même couleur.

Ayant fini son chocolat, il caressa le mur gris qui se trouvait à sa droite, quelque éclaboussures de couleur pourpres le décoraient, témoignant ainsi de la violence de l’altercation . Mais comme une telle chose avait elle débutée ? Il est vrai qu’il s’agit d’une question importante, qu’est ce qui aurait pu pousser cet homme à se montrer aussi cruel ? Lawrence aimait bien voir ces ennemis dans la souffrance, mais qu’avait fait cet homme pour devenir l’ennemie de l’un des plus puissant proxénète de la ville ? Law s’en souvenait parfaitement, il l’avait ramassé au bord de la route, le malheureux, il l’avait pris sous son aile, l’avait formé, mais le malheureux ne s’était pas montré reconnaissant … Il avait tué trois de ses prostitués les plus qualifiés et avait cherché à voler le blondinet. Le plan avait été foireux et il s’y était cassé les dents .

On ne trahit pas Lawrence si l’on tient à la vie .


Le jeune homme leva les yeux au ciel, ce dernier avait la même teinte que le sol de l’impasse, le soleil brillait mais il ne le voyait pas, la ville n’allait pas tarder à être plongée dans l’obscurité. Lawrence entendit un bruit derrière lui, il ne se retourna pas, la ville craquait de tous les cotés, ce genre de bruit n’y était pas rare … Le bruit se rapprocha, encore, puis encore, et enfin, le blondinet se retourna .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I love Chocolate ... and Blood . [libre]   Sam 7 Juin - 17:20

JukeBox : But It's Better If You Do - Panic! At the Disco


HJ - Je me permet <3 Pardon pour la médiocrité de mon post ><

    Des cris, des lumières. Des bruits qui s’affrontent.
    Rien que la banale continuité de misérables existences dans la ville de Tokyo-II.
    Juste le brouhaha incessant que tous ne cessait d’entendre, ou plutôt de percevoir.

    Ces perceptions, quelles soient auditives ou visuelles, n’en restaient pas moins superflues.
    Plus rien n’existait. Plus rien ne subsistait réellement dans ce monde. L’illusion était le maitre mot et l’ange déchu l’avait bien saisi, lui qui se plaisait tant en ces lieux obscurs et sombres. Surement serait-il venu dans un territoire aussi nauséabond que cette ruine de ville volontairement.

    Tant de vermines s’y accumulaient. Tant de pauvres petites existences invisibles à exterminer sans que personne ne s’en soucie. Ses instincts pouvaient s’assouvir pleinement ici. La fleur de ses pulsions s’épanouissait à la perfection dans cet environnement empestant le vice et la dénégation de l’âme humaine.

    Ce lieu était le territoire de chasse parfait pour un être tel que Lawliet Wickedness. Et il en jouissait de pouvoir. Délectable sensation que voila, n’est-ce pas ?



    Hôtel Jiken – Chambre désaffectée


    Encore une nuit de luxure. Son corps délicat, perfection idéale et inaccessible en ces terres hostiles, avait été sacrifié pour l’argent et le sang. L’ombre aux courbes sinueuses et gracieuses se déplaça, pénétrant dans le cercle de la blafarde lumière tremblotante, se dévoilant.

    Nu était le corps, bien que l’âme se gardait bien d’être dévoilée. Trop noire surement, comme la laque des ténèbres dans lesquelles étaient plongées la chambre. Le grand miroir, brisé par endroit, renvoyé l’image d’un jeune homme aux légers muscles saillant, au port altier et au regard envoutant.

    Le démon au masque d’ange de la maison de prostitution, si apprécié des clients et clientes.
    L’un de ceux qui avait eu la soit-ditante chance d’échapper à un détraqué ayant assassiné plusieurs de ses collègues récemment. Il avait assisté à la scène, avait laissé faire et lorsque son tour était venu… S’en était miraculeusement sorti. Car voyons, un simple prostitué n’a pas les aptitudes à échapper à un dangereux malade. D’autant plus si ce dernier est un ami de ce très cher enfoiré e Lawrence, son proxénète.

    Le cours de ses pensées fut interrompu par deux bras l’enlaçant. Un rictus malsain fleurit ses lèvres fines. Encore une pauvre brebis égarée dans ce monde cherchant réconfort dans les bras d’une pute. Mais s’il était catin, il n’en restait pas moins une marchandise assez luxueuse de part son statut et son talent, et surtout, son caractère des plus désagréables.
    Les mauvaises choses attirent les gens. Le vice est ce qui est de plus rentable dans la vie, nécessairement. Et avoir en livre de chevet les 120 journées de Sodome devait aidé à garder une mentalité idéale entre les draps. Le serpent, la tentation, c’était lui. Son corps. Sa perfection. Sa langue talentueuse et acérée.

    Nate – Ôtez vos répugnants doigts de la perfection de mon corps. Je vends mes chaires, ces immondices, la nuit. Elles ne vous appartiennent déjà pu, si tant est qu’elles vous aient appartenus.

    D’un geste leste, il se dégagea de la prise de la femme d’âge mur qui avait été sa cliente cette nuit et surtout d’un ennui profond et total. La répudiant, ayant vérifié qu’il avait l’argent de son service, il observa le kimono –le sien- qui trainait au sol tel la pire des insanités. Devoir se travestir, quelle honte, bien qu’il ne se sentit que plus puissant lorsqu’il observa que son charme opérait malgré ces frusques.

    Le prostitué se rhabilla et se prépara à une nouvelle journée de labeur, songeant qu’il aurait sa soirée, pour une fois… Il avait bien des choses à faire par ailleurs. Un sourire mesquin se dessina sur ses lèvres. La hâte le gagnait malgré sa nonchalance.



    Shinjuku – Ruelles


    Un éclat argenté fusa dans les ruelles, à la lueur d’une bougie se consumant, se mourant seule, dans les ténèbres de la nuit tombante. L’éclat se mouvait. Gracile. Qu’était-ce ?
    Juste un élégant jeune homme, surement d’une ancienne bonne famille. Pourtant il était bien étrange.

    Ses cheveux, étonnamment long, étaient attaché en catogan et retombaient au niveau de ses omoplates, lui saillant fort bien quoiqu’il fut étrange. Sa tenue en elle-même le moulait trop pour un de ces rares aristocrates. A regarder de plus près, elle semblait être faite de cuir, à moins que ce ne soit qu’une illusion que la nuit offrait aux spectateurs. Une délicate illusion, semblable à un fantasme vu la beauté de la créature et l’aspect irréel de ses yeux vert d’eau.
    Sans nul doute que l’être était un de ses démons anciens que l’on attribuait à cette ville dans les temps anciens, tant il détonnait dans le paysage et s’y fondait à la fois. Intrigante créature répondant au doux nom de River.
    Il se figea néanmoins lorsque des cris retentirent dans la ruelle qu’elle était visiblement sensé emprunter. Discrètement, il s’y faufila, appréhendant un combat de rue ou quelqu’autre misère de bas étages. Curieusement, le destin s’acharnait à lui barrait la route.

    Son rendez-vous serait sûrement à ajouter au manqué, à cause de l’hurluberlu qui s’amusait de la mort de l’autre homme. Nate connaissait les deux hommes, l’un étant son enfoiré de patron, et l’autre, l’assassin de quelques prostitués qu’il côtoyait et qui lui faisait de la concurrence.
    Un sourire sardonique s’abandonna sur ses lèvres. L’Inconscient avait-il voulu trahir le grand Lawrence ? Quelle sottise qu’une telle fantaisie si l’on n’est pas préparé et bien équipé.

    L’homme aux yeux céruléens n’était point connu pour sa douceur et son romantisme à l’égard de ses victimes désignées. Le cadavre était donc un Traitre aux yeux de son employeur. Le même statut qu’il espérait bientôt avoir aux yeux de ce crétin blond accro au chocolat.
    Mais pour l’instant, il ne faisait figure que de jouets à ses yeux… Tentons toutefois les mauvais esprits et la chance car, d’un pas ferme et résolu, définitivement loin de celui qu’il affichait à l’Hôtel Jiken, Nate River vint faire de l’ombre au très célèbre Lawrence.

    Nate - On passe le temps ainsi ? Incapable de faire le travail soit même, on le refile à ses chiens en admirant un travail, somme toute mal fait… Quelle douce ironie.

    Il avait toujours été d’une insolence grandiose envers le proxénète. C’était un peu sa marque de fabrique, et ne s’en dépêtrait jamais. C’était bien son insolence, allié à sa beauté subjuguant qui avait su le faire engagé comme prostitué chez lui. Son corps aux allures féminines aussi.

    Même si en cette soirée, le Nate River prostitué était bien loin. L’élégance et la classe qu’il possédait habituellement était toute autre ce soir. Toute masculine. Loin de ses kimonos dont il devait s’affubler par la faut de cet attardé. Qu’Il l’insupportait. Tout comme son petit sourire et son ton provocateur devait énerver Lawrence.
    Ame Stram Gram… Qui gagnera cette manche ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I love Chocolate ... and Blood . [libre]   Sam 7 Juin - 19:18

[Je suis médium !!! Je suis médium !!! je suis médiu*SBAF* j’avais un pressentiment, c’est un truc de malade >> Braif, l’est pas médiocre ton popost]

Lawrence ne fut pas surpris, lorsqu’en ce retournant, il se trouva nez à nez avec l’une de SES chose, j’ai nommé Nate River … Il n’était pas rare que l’un(e) de ces employé(e) vienne à lui , et il était encor plus fréquent que cet être – Nate - se montre insolent et ironique . Son attitude avait le don d’exaspérer le jeune proxénète qui aurait aimé ne pas le voir compter dans son troupeau si il avait rapporté un peu moins d’argent, ce qui n’était pas le cas.
Lawrence Fixa le jeune homme avec insistance, de la tête au pied … Quel dommage, Sa prostituée avait renié son adorable kimono pour une tenue de cuir grotesque tellement moulante qu’elle en devenait vulgaire .

La façon dont SA chose le dévisageait ne plaisait pas au proxénète, mais montrer son exaspération reviendrait à perdre la partie qui venait à peine de commencer et ça, Law ne l’admettrait pas. Un sourire plein de sarcasme fendit de nouveau le visage du blondinet, Nate était le mouton noir du troupeau, il en serait toujours ainsi. Lawrence se rapprocha de son employé tout en le toisant avec amusement .


« On passe le temps comme on peut n’est ce pas ? De plus … Qu’est ce qu’une Catin dans ton genre connaît de l’art de la torture ? »

Nate avait touché une corde sensible certes, mais il était hors de question que Lawrence ne laisse paraître quoi que ce soit, il avait bien assez d’amour propre pour cela … Gardant son sang froid Lawrence continua de fixer le prostitué avec ce regard si singulier. Il ne connaissait pas grand chose du passé de Nate, mais il en connaissait assez, quelque bride de son histoire que l’albinos aurait sans doute aimé ne plus jamais entendre parler.

Ce petit mouton noir était l‘une de ses meilleures prostituées, il lui rapportait énormément, mais Lawrence pensait qu’il lui cachait certaines choses, des choses qui se lisaient aux plus profond de ses yeux disposés sur ce visage si angélique . Du moment qu’il faisait son travail, Lawrence le supportait et, le jours où il tenterait une atteinte à sa personne, il en prendrait pour son grade . Il allait forcément tenter quelque chose, le petit mouton noir faisait parti de ces personnes intelligentes capable de beaucoup, il lui ressemblait un peu au fond et de par cette ressemblance, Lawrence savait que le noir mouton essayerais un coup tordu dont il en serait la cible .. . Le proxénète l’attendait au tournant et le choc risquait d’être violent . Il serait classé au rang de traître et il ne trouverait pas le travail mal fait, peut être que le proxénète s’en chargerait personnellement .

Le sourire du proxénète s‘agrandit, dévoilant une rangée de dent parfaitement alignée et deux canines semblable à celle d’un vampire, il avait exactement le même sourire que son père. Il s’approcha un peu plus de Sa Chose , agrippa les cheveux de Nate, y déposant au passage quelque gouttes de sang, contrastant avec le blanc immaculé, pour le rapprocher de lui et pour pouvoir lui murmurer à l’oreille.


« Il y’a des hommes qui sont nés pour commander, d’autres pour exécuter et d’autres encor pour procurer plaisir à autrui … ça, ça les suit toute leur misérable vie … devine de quelle catégorie tu fais parti …»

Il se délectait, Lawrence voulait gagner, et il gagnerait, il en était ainsi lorsque Lawrence voulait, il faisait, ni plus ni moins, il passa sa langue sur ses canines pointues signe de satisfaction personnelle . Le prostitué voulait jouer … Ils aillaient jouer

[ce post est cour dsl >.< … je viens de décider qu’a partir de maintenant je parlerait de Nate au féminin]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I love Chocolate ... and Blood . [libre]   Dim 8 Juin - 19:22

Jukebox: You and Me and the Devil makes 3 – Manson

But I’m the devil…


HJ- Hey, vilaine, comment ce ‘fesse’ que tu savais !*fuit* Je suis pris de frénésie de postage Ma’ryon *hihi, re fuit* et et… hein ? Au féminin ! >< My Gowd x3

    Lawrence - On passe le temps comme on peut n’est ce pas ? De plus … Qu’est ce qu’une Catin dans ton genre connaît de l’art de la torture ?

    Nate aurait aimé porté la juste attention à cette sous-merde qu’était Lawrence : c'est-à-dire une juste ignorance. Mais il ne pouvait s’empêcher de l’exécrer ce qui était, somme toute, lui accorder bien trop d’importance. Mais ce prénom, cette attitude dédaigneuse. Ce sourire mesquin et ses rictus continus. Misérable existence que voila et qui faisait l’erreur de douter de ses capacités.

    Il ne pouvait rien dire néanmoins. Jouer au plus fin certes, mais être trop grande gueule n’était pas son genre. L’albinos se contenta de lui rendre son rictus, plus ironique et méprisant que jamais.
    Il garderait ses répliques acerbes en son sein, sans que son ennemi ne puisse avoir, pour autre aperçu de son talent, que sa verve déplacée !

    Lawrence - Il y’a des hommes qui sont nés pour commander, d’autres pour exécuter et d’autres encore, pour procurer plaisir à autrui … ça, ça les suit toute leur misérable vie … devine de quelle catégorie tu fais parti …

    Quelle catégorie sociale ?
    Mais celle qu’on l’avait obligé à prendre pour pouvoir survivre dans ce bas monde.
    Celle à laquelle il était relégué pour pouvoir poursuivre sa destinée !
    Et surtout, celle que cet emplâtré de Lawrence l’avait condamné. Certes, Nate était venu comme un grand, provocateur et indémontable, dans le bureau de son patron, pour demander ce contrat. Il s’était suicidé en quelque sorte, et avait lié son destin à celui de cette raclure. Mais il saurait le tourner à son avantage. Comme toujours.

    Comme tout.

    Nate – Je présume que je fais partie de cette catégorie, aujourd’hui grouillante mais si souvent inexpérimenté, ayant le pouvoir de contrôler les hommes et les femmes quelque soit leur désir profond. Etonnant, ce que peux faire l’acte charnel comme prouesse.

    Amusé, il passa sa langue sur ses lèvres, aussi tentateur que Lilith en son temps, la démone de la tentation et du vice. Adossé contre ce mur sale et taché de l’immaculé sang, les jambes entrouvertes, le garçon de joie ne trompait personne sur sa profession et s’en amusait même.

    Aucune honte. Juste le pouvoir indissoluble que de pouvoir contrôle un homme, une femme, et lui arracher des cris de plaisir pour lesquels, beaucoup feraient n’importe quoi dans ce monde de mépris et de souffrances. Savoir jouer de ses mots est aussi utile que le talent d’une langue dans le métier.
    Et bien plus puissant même, dans le second cas.

    Nate – Alors oui, j’exécute aussi. Quelle chance, deux catégories. Et pour ce qui est de commander…

    Son regard se porta sur la charogne, qu’il observait dédaigneusement. Beaucoup avait fini comme lui, pour avoir voulu le commander. Les rôles c’était inversé.

    Nate – A vous de voir, vous qui n’avez aucun talent pour la dernière catégorie, ni le talent, ni la force de caractère de la deuxième et surtout aucun charisme pour le premier.
    Mais vous avez de la chance, moi je sais… Vous êtes de cette espèce dont on fait les faibles et les misérables rampants, de ces pauvres choses qui n’ont d’autre but dans la vie que de finir comme ce cadavre !
    Satisfait?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I love Chocolate ... and Blood . [libre]   Dim 8 Juin - 21:02

[XD ... Pourquoi tan de haine >> peace and love my sister ... Braiffe ...]

Regardant sa chose cracher du venin, Lawrence souriait. Il savait que Nate le Haïssait, il savait que le mouton noir aimerais le voir dans la même posture que le cadavre infâme étalé sur le sol tel une poupée désarticulée baignant dans une marre de sang, l savait tous
cela, mais il savait aussi que la trainé qu’il était ne tenterait rien contre lui … du moins pas ce soir , il le sentait … il le savait


Nate – A vous de voir, vous qui n’avez aucun talent pour la dernière catégorie, ni le talent, ni la force de caractère de la deuxième et surtout aucun charisme pour le premier.
Mais vous avez de la chance, moi je sais… Vous êtes de cette espèce dont on fait les faibles et les misérables rampants, de ces pauvres choses qui n’ont d’autre but dans la vie que de finir comme ce cadavre !
Satisfait?

Ces mots lui avaient glissés dessus tel de l’eau sur du carrelage, à quoi bon le charisme (qu’il avait quoique sa chose puisse dire) lorsque l’on avait accés au pouvoir ? Le reste peu importait, il avait su se faire une place en haut de la pyramide et il ne voyait pas le besoin de chercher à égaler ceux de la classe inférieure dans leur propre domaine . Le sourire narquois qu’il abordait au début de l’altercation n’avait pas disparu, tandis que celui de Sa Chose s’était agrandi … Sa chose était vaniteuse et belliqueuse , un peu trop au gout du proxénète, elle ne le respectait pas, ce n’était pas nouveau.

« Nate, Nate, Nate, combien de foi vais je devoir te le dire ? On ne parle pas ainsi à son supérieur … Tu me dois le respect ma jolie U___u »

Ironie quand tu nous tient

Lawrence jouait avec la croix qu’il portait au bout de cou … généralement, ceci était un signe qui montrait que Law réfléchissait, ce qui n’était pas le cas en ce moment même, il fixait les yeux de sa chose avec une pointe de défi tout en gardant le sourire, l’insolence, il connaissait, il essayait de savoir jusqu’ou sa chose serait capable d’aller pour se débarrasser de lui la réponse lui paraissait très claire .

« Tu joue avec le feu Nate, n’oublie pas que sans moi tu ne serais rien … D’ailleurs pendant que j’y pense, qu’a tu fait du Kimono que tu aimait tant ? »


Passant avec curiosité sa main sur la pseudo veste que Sa chose portait, la mine boudeuse , non, ça n’allait pas …


« Tout ce cuir … Ca ne va pas du tout >> tu cherche à ressembler à quoi au juste ? non toi tu est fait pour porter les vêtements que je t’impose … sois des vêtements de femme VV »


Le sourire était toujours là et la sincérité aussi … Lawrence aimait bien avoir son mot à dire sur la tenue de ses « employés » et dans le cas présent, la tenue de Sa chose ne lui plaisait pas, que ce soit physiquement, où moralement . Rien – sans compter l’argent qu’il apportait – ne lui plaisait chez Nate, il n’obéissait que quand il en avait envie, il fallait le dresser (xD) mais la tache se révélait être plus facile à imaginer qu’à faire .

La nuit tombé petit à petit sur l’enfer terrestre, et bientôt Lawrence et son interlocuteur chevelu auront du mal à discerner les traits de chacun …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I love Chocolate ... and Blood . [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I love Chocolate ... and Blood . [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I miss you my love ... I'm alone [Libre]
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Une tâche de chocolat chaud ? Sur ton chandail préféré en plus ? (libre pour homme ;) )
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ { Autopsied } ~ :: Et c'est tout ? :: Musée des souvenirs-
Sauter vers: